Développement de la personnalité.

 
Développement de la personnalité.
Le coacher Haim Bolton : “j'ai souffert le martyr  à l'école”.
Une jeune fille qui voulait abandonner ses études à l'école a pris conseil chez le coacher Haim Bolton. Quel était le happy end ? Découvrez le dans l'article ci-contre.
Un message diffusé sur Facebook décrivait une conversation entre le coacher Bolton et une jeune fille qui avait été envoyé chez lui par sa maitresse alors qu'elle était sur le point d'abandonner ses études.  “Je suis en première et j'ai toujours détesté l'école. Pour Pourim j'ai mis un déguisement qui n'a pas plu à la direction et on m'a renvoyée pour 2 jours.”
 
La jeune fille a dit à Bolton que de son côté elle est prête à ce que ça s'arrête là. “De toute façon j'en ai marre et je n'ai aucune envie de retourner à l'école. Mais sa prof a essayé de la dissuader et elles sont arrivées à un accord : “nous avons conclu que d'abord je vous parle et après je décide quoi faire.”
 
Bolton l'a écouté avec beaucoup d'attention puis il lui a demandé : “si vous quittez l'école que pensez-vous faire ?”. La réponse ne l'étonnait pas : “je ne sais pas je n'y ai pas vraiment pensé”, elle a pensé chercher un travail mais a eu beaucoup de mal à penser à un métier quelconque. “Je sais que le rôle de l'école est de nous enseigner mais je n'aime pas étudier”. Bolton profité de cette déclaration pour se confier : “je comprends très bien votre sentiment car moi-même je détestais l'école et je me suis sauvé plus d'une fois mais à l'école vous avez l'occasion d'apprendre quelque chose qui restera ancré en vous toute votre vie et je ne parle pas d'études car étudier vous pourrez toujours étudier, il s'agit là de quelque chose de totalement différent. Car il y a certaines choses que seule l'école peut nous instiller profondément.”
 
Puis Bolton s'est tourné vers elle et lui a demandé : “avez-vous des amies à l'école ?”
 
“Oui”, répondait la jeune fille.
 
“Excellent. Car moi je passais le martyr à l'école et cela m'a pris des années pour reconstruire ma confiance envers autrui et cela me prit des années pour me retrouver dans la société, et si vous savez vous arranger dans la société c'est une chose de gagnée pour la vie. Aujourd'hui j'arrive à baisser la tête devant mon patron mais cela m'a pris beaucoup de temps. Je me sauvais tout le temps de l'école et ils étaient très satisfaits, le plus loin j'allais, le mieux ils se sentaient. Mais sachez qu'en tant qu'adulte j'en ai payé le prix.
 
Car justement à cet âge-là si on habitue le cerveau à travailler dur, à accepter la discipline, il s'habitue à long terme. Dieu a créé notre cerveau de telle façon à ce qu'il se fasse à notre volonté, si on cherche à fuir, il nous aidera même à être malade.
 
Par contre si nous cherchons à surmonter nos difficultés, le cerveau est extrêmement créatif et trouvera toutes sortes de solutions pour nous aider à surmonter ces difficultés. Vous en avez la preuve en face de vous. Aujourd'hui je prends des dizaines de rendez-vous et répond à des dizaines de coups de fils alors que jusqu'à l'âge de 26 ans je ne savais pas écrire et si je vous dis que Dieu est prêt à aider celui qui a la volonté c'est que j'en ai des preuves.”
 
La jeune fille a répondu que les études sont difficiles et même si elle essaie de se convaincre elle n'y arrive tout simplement pas. Ce à quoi Bolton a répondu : “Il est clair qu'il est beaucoup plus facile de faire ce qu'on aime que ce qu'on déteste. Mais si vous   vous entêter à chercher des points positifs dans l'école, et à ne pas fuir, vous finirez par habituer votre cerveau  à surmonter toutes les difficultés et impasses que vous rencontrerez dans votre vie.
 
 
 
 
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close