Articles

Jeûne de Guédalia : quelle leçon devons-nous en tirer ?

Aujourd’hui, depuis environ 5 heures du matin jusqu’à peu près 19 heures ce soir, nous observons un jeûne public en souvenir de la mort de Guédalia fils d’Ahikam.

En ce jour de jeûne, nous devons nous renforcer sur un point en particulier : le respect dû aux sages d’Israël, aux Rabbanim.
Le Talmud (Chabbat 119b) nous enseigne : ‘’Grande est la punition de celui qui humilie un érudit ; il ne trouvera pas de remède à son mal’’.
Il existe deux sortes de foi : la foi en Hachem, Le Saint-béni-soit-Il et la foi en Son messager, Moché comme il est dit (Chemot 14, 31).
Hachem a vu que les Justes étaient peu nombreux. Ainsi, dans chaque génération, Hachem a envoyé quelques Tsadikim, pour nous guider (Yoma 38b).

Chaque génération, chaque ville, chaque communauté, chaque ‘Hassidout possède son propre ‘’Moché Rabbénou’’. Chacun a son Moché Rabbénou qui le guide, l’aide et le dirige vers le droit chemin.
Ainsi, comment est-il possible de se dégrader au point d’en venir à dénigrer un ou plusieurs grands Rabbanim ? Cela résulte en réalité d’une absence totale de respect et de compréhension de la grandeur de ces Sages.
La Torah nous dit (Dévarim 17, 10) : ‘’Et tu feras attention à accomplir tout ce qu’ils t’indiqueront’’. Et le Yalkout Chimoni d’expliquer : ‘’Même s’il te dit que ta gauche est ta droite et que ta droite est ta gauche, tu dois écouter le Sage’’. Car il sait de quoi il parle. Hachem lui accorde une aide divine afin de prendre la meilleure des décisions.

Nous venons de passer une période électorale mouvementée mais relativement respectueuse. Néanmoins, personne ne peut affirmer ne pas avoir trébuché dans des paroles mettant en avant notre Rav et considérant les autres Rabbanim comme une sous-catégorie.
Or, il ne doit pas y avoir de tel comportement d’après la Torah. C’est une conduite étrangère au peuple d’Israël. Tous, nous devons respecter les grands d’Israël, sans différence aucune : sans différence de courant, de forme ou d’endroit.

Nous sommes tous liés à une certaine communauté ou une certaine tendance religieuse. De la même façon que nous avons appris à respecter tel ou tel Rav, d’autres personnes ont, elles aussi, appris à respecter d’autres personnalités rabbiniques. Chacun est attaché à celui qui l’a guidé et dirigé.

Alors apprenons à respecter tout le monde, à nous accepter les uns les autres avec amour et c’est là notre réponse à ce jeûne de Guédalia !
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close