La lettre qui ne sera jamais envoyée, Lisez et décidez après

 Maman,

Vendredi dernier, nous avons parlé de la nécessité d'installer un filtre sur l'ordinateur de mon petit frère, en raison des fenêtres pop-up, et par la même occasion, j'ai évoqué la question du filtrage d'Internet pour tous les membres de la famille, y compris sur nos Smartphones.

Tu ne comprenais pas où je voulais en venir, et tu expliquais qu'il était inutile de filtrer les contenus auxquels nous avions accès car nous sommes des gens simples qui savent se contrôler, et que de toute façon, chez nous, ce genre de choses est complètement inconnu. Je t'ai regardé quand tu as dit ça, et je voulais te demander : maman, tu penses vraiment que je ne connais pas ces choses de près ?

La vérité, tu ne la sauras probablement jamais. Je cache mon jeu depuis un certain temps et je ne m'en sors pas mal du tout. Mais en réalité, cela fait plusieurs années que je chute et que je me relève en essayant de surmonter ce défi, seule, car il n'y a personne pour me soutenir. Je ne me sens pas assez libre pour partager ce que je vis. J'ai honte, j'ai honte de trébucher, j'ai honte de reconnaître que moi, celle que tu appelles « la bonne fille de maman », oui, moi, je suis tombé dans ces zones effarantes.

Maman, je sais tout de l'industrie des films sales, depuis les clips vidéo en passant par les photos jusqu'à des histoires qui m'ont choquée – mais je n'ai pas la force pour m'en sortir seule.

Maman, parmi toutes les personnes au monde, j'espérais secrètement que toi tu prêterais attention aux allusions que j'essayais de cacher. J'aurais voulu que tu remarques que j'efface de l'ordinateur l'historique des sites que j'ai regardé pendant la nuit, depuis l'heure où vous êtes partis dormir jusqu'à quatre heure du matin, pendant presque la moitié des grandes vacances.

Nos Sages ont déjà dit il y a plusieurs siècles « Il n y a pas de gardien pour les mœurs », quand j'écris cette lettre je frémis tellement c'est vrai, tellement je connais cette situation de près. En refusant de mettre le moindre filtre sur internet à la maison, j'ai été placée dans une sorte de piège. D'un côté je ne veux pas sombrer, mais seule, je n'y arriverais pas. J'ai besoin de l'aide d'un élément extérieur, plus fort que moi, comme un filtre incontournable.

D'un autre côté, vous ne comprenez pas le besoin de mettre un système de filtre alors que je ne suis pas capable de vous en crier la nécessité.
Oui maman, chez toi, tes enfants regardent des contenus à faire peur. Et si je le pouvais, au-delà de la rédaction de cette lettre anonyme, je te crierais la supplication de mon cœur : maman, installe un filtre ! Pour nous, oui, même dans le Smartphone de ma grande sœur qui a sombré exactement comme moi.

Fais confiance à Nos Sages, qui savaient parfaitement ce qu'ils disaient pour l'ensemble de générations qui leur ont suivi. Aucun mot ne peut décrire l'ampleur des dégâts que ces visions occasionnent en enlevant toute motivation pour s'élever spirituellement. Comment progresser, alors que l'âme est complètement embourbée ?

J'ai maintenant l'habitude de me confronter chaque jour à nouveau avec ce défi. Mais, je te supplie, aidez-moi en filtrant internet à la maison et sur les Smartphones, pour protéger mes frères avant qu'ils ne tombent eux aussi.

Avec tout mon amour,
Votre fille, qui veut vivre une vie saine
 
Pour installer un filtre opérationnel sur votre ordinateur ou votre Smartphone ;
https://guardyoureyes.com/french/index.php?option=com_zoo&view=item&Itemid=19
 

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close