L’importance de la gratitude

Un soir le Rav Firer, (qui est consultant médical de renommé mondiale) s’est entretenu avec un grand philanthrope dans son bureau à Bne Brak.

L’entretien fini, ils ont convenu de se rendre au Kotel pour prier. Tard dans la soirée ils arrivent dans la vieille ville et se dirigent vers le Kotel. C’est alors qu’ils entendent quelqu’un qui pleure à gros sanglots. Ils s’approchent de lui. Ce dernier à la tête posé sur le mur et pleure à chaude larmes.

Le rav Firer se tourne alors vers le philanthrope et lui dit : « ce n’est pas fortuit si D.ieu nous a réuni ici. Voilà ce que je te propose: je vais me présenter à lui et lui demander qu’est ce qui le chagrine tant, si cela relève du domaine de la santé je lui proposerai mon aide, en revanche s’il s’agit de soucis financiers c’est toi qui interviendras ». Une fois d’accord, le rav Firer se présente à l’homme et lui demande : «Serait-ce un souci  de santé qui te tourmente tant ?» 

L’homme comme secoué lui répond : « Non non, je n’ai aucun souci de santé, grâce à D.ieu tout va bien». C’est au tour du philanthrope de se tourner vers lui et de se présenter : « Peut-être as-tu besoin d’une aide financière ?» Et la encore une fois la réponse est négative : « D.ieu m’a comblé, je n’ai besoin de rien ». C’est au deux de s’étonner en même temps : « Mais alors quelle est la raison de ces pleurs? » Et l’homme de leur répondre : « Je vais vous dire brièvement pourquoi je pleure. Hier soir j’ai emmené sous la houpa le dernier de mes douze enfants dont Dieu m’a doté. Et Je suis là maintenant pour Le remercier de tous les immenses bienfaits dont Il m’a comblé toutes ces années jusqu’à ce que je mérite de marier même ce dernier enfant.
Est-il possible de venir  le louer et le remercier sans se répandre en larmes ?!»

Chlomo Cohen

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close