Articles

‘’Uniquement façonnés d’or pur’’- Rav Zamir Cohen sur la Paracha

Parmi tous les ustensiles du Michkan, Moché reçut l’ordre que, seules, la Ménorah et la Kaporet soient fabriquées en or pur, alors que les autres seraient faits de bois et seulement recouverts d’une couche d’or. Un grand message nous est livré ici par notre Torah. Chaque ustensile du Michkan avait une fonction spirituelle élevée et bien précise. Chaque élément recevait une partie de la lumière d’Hachem, tel un ‘’rétroprojecteur spirituel hyperpuissant’’, générant un courant électrique intense et influant de manière positive sur le monde dans son ensemble.

Le bois présent dans les ustensiles du Michkan représente la matérialité du monde qui nous entoure et symbolise également le corps de l’homme. D’autre part, l’or fait allusion à la spiritualité et symbolise l’âme. Mais contrairement à la réalité de notre monde où le corps enveloppe la Néchama, dans le Michkan, c’est l’or –la spiritualité- qui enveloppait la matérialité incarnée par le bois.
Chaque ustensile avait son utilité propre et chacun procurait une influence sur le peuple ainsi que sur le monde entier. Ainsi, dans  l’Arche sainte où étaient déposées les tables de la Loi, se trouvait également une petite coupelle et remplie d’un peu de la Manne, nourriture des Bné Israël dans le désert. La Ménorah quant à elle permettait la réception de la lumière divine liée à la sagesse de la Torah. C’est depuis la Ménorah que se propageait la capacité de comprendre et de s’imprégner de la profondeur, de la sagesse et des secrets de la Torah à ceux qui l’étudiaient.

La Kaporet quant à elle, servait comme réceptacle de la présence divine. C’est de ce point précis que se faisait entendre la parole d’Hachem à Moché Rabbénou (voir Chémot 25, 22). La Torah et la parole divine devaient de ce fait, provenir d’un ustensile fait d’un seul bloc d’or pur et saint.

De ces quelques mots de la Torah, nous tirons un enseignement éternel. Il est vrai qu’aujourd’hui nous n’avons pas de prophète qui nous transmette la parole d’Hachem. Mais nous avons les étudiants en Torah ! Hachem nous enseigne par ces versets que si nous souhaitons voir nos enfants grandir dans la sainteté et éclairer le monde par leur Torah, nous devons les encourager et prier sans relâche afin qu’ils consacrent leur années de jeunesse uniquement à l’étude de la Torah ! Ne cherchons pas outre mesure à leur inculquer toutes sortes de matières profanes. Il nous est dit d’ailleurs, et avec raison : ‘’Retourne-la (la Torah) ! Retourne-la dans tous les sens ! Tout –absolument tout- s’y trouve !’’ (Avot 5, 22) Nous avons ainsi le traité Zéraïm avec ses sujets botaniques ; ‘Houlin pour l’anatomie ; Nézikin pour le droit ; Erouvin, Kilaïm ou encore Soucca pour les mathématiques et la géométrie ; les Pirké Avot, et les Midrachim pour la psychologie humaine. ‘’Plus chère que les perles, et tous tes objets ne la valent pas’’, telle est notre Torah !

Heureux celui qui mérite de voir de tels enfants ! Heureux soit le fils Talmid Hakham qui fait la fierté de ses parents !

Chabbat Chalom
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close