Balak

Rav Zamir Cohen sur la Paracha : Il réside solitaire, ce peuple

Balak, roi de Moav demande à Bilaam le  prophète de maudire le peuple d’Israël.  Au moment de maudire, Bilaam répond à Balak : ‘’Comment maudire si D. n’a pas maudit ? Comment puis-je éveiller la colère si Hachem n’éprouve pas de courroux ? Car depuis ses origines, je le vois tel un rocher, je l’aperçois. Voici c’est un peuple qui réside solitaire et qui ne fait pas attention aux autres nations’’.
Bilaam explique ainsi à Balak que si D. n’est pas en colère contre son peuple, il ne peut le mettre en colère. En outre, quand le peuple ‘’ne fait pas attention aux autres nations’’, il ne peut le maudire. De là, une question se pose : que signifie en réalité que le peuple ne fait pas attention aux autres nations ? Un peuple qui ne fait pas attention aux autres est-il digne de louanges ?

L’intention réelle du verset n’est pas de nous dire que le peuple d’Israël ne s’intéresse pas à la vie des autres, à leur santé ou autre. En effet, il est écrit dans les Pirké Avot  (3,14) que ‘’l’homme créé à l’image de D.  est chéri’’. Ainsi, le verset veut simplement dire que le peuple d’Israël ne se confond pas avec les nations car il connait l’importance de ses propres valeurs et de sa propre culture, reçue par le Créateur du monde. C’est donc pour cela que Bilaam s’exprime ainsi : ‘’C’est un peuple qui réside solitaire’’, qui ne se mélange pas aux autres. Un tel peuple qui suit les voies divines est intouchable. Il est protégé. Il est avec Hachem et Hachem est avec lui.

Ce principe n’est pas uniquement valable pour les mœurs dépravées des autres nations mais il l’est également face à tout comportement au sein même des enfants d’Israël qui serait inadéquat avec le niveau de sainteté auquel nous devons aspirer. Il nous faut nous éloigner d’un mauvais exemple, même s’il provient d’une personne juive qui parle hébreu et qui utilise la scène médiatique pour inculquer des valeurs et des enseignements totalement contraires à la pureté d’Israël.

Dans notre génération, nous pouvons malheureusement être happés par des idéologies contraires à l’esprit du judaïsme. Les ‘’stars’’ et autres personnalités d’aujourd’hui peuvent parvenir à embrouiller même le cœur d’un homme bon et droit. Ils entrainent souvent parallèlement à la destruction de la cellule familiale en proposant des occupations vaines et futiles. Si cela se passe même pour la génération adulte ayant grandi sans ces nouvelles technologies,  à plus forte raison pour les enfants d’aujourd’hui qui sont nés entourés de  tous ces appareils.

Il nous incombe de veiller à renforcer la sainteté de notre maison, de notre famille sans laisser s’infiltrer le moindre contenu négatif ou prônant des valeurs contraires à la Torah. De même, il faut bien vérifier les institutions scolaires où nous inscrivons nos enfants afin qu’ils reçoivent le meilleur exemple possible en matière d’éducation.

Il y a 35 ans, lorsque j’étudiais à la Yéchivat Porat Yossef, s’est déroulé un très grand rassemblement auquel ont participé tous les grands Rabbanim de la génération d’alors. Des milliers d’étudiants en Torah se sont rassemblés ce jour-là pour écouter les paroles de ces grands du peuple. Parmi les Rabbanim, l’Admour de Belz chlita prononça un discours qui laissa sur moi une empreinte indélébile : ‘’Nous assistons aujourd’hui à un combat entre ceux qui observent la Torah et les Mitsvot et ceux qui sont contre. Pour le moment, ces deux parties représentent seulement des minorités. La plupart des gens sont traditionnalistes, ils ne sont ni pour, ni contre. En revanche, avec le temps, cette catégorie du milieu va aller en diminuant. Chacun devra choisir s’il veut aller à gauche ou à droite, s’il veut se rallier à ceux qui craignent Hachem ou au contraire à ceux qui sortent à son encontre’’ a dit le Rav.

Avec le recul, ces paroles paraissaient presque prophétiques puisque l’on voit clairement aujourd’hui de nombreuses personnes cherchant à attirer les personnes dites ‘’du milieu’’ dans leur camp. Ainsi, nous devons clairement savoir à quoi nous nous identifions et selon quelles valeurs nous souhaitons éduquer nos enfants. A nous de choisir et en même temps d’essayer d’expliquer aux autres pour quelle raison il est tellement important de ne pas se laisser influencer par ceux qui nous entrainent vers des abimes dangereux.

Que nous puissions très bientôt mériter de voir le retour d’Hachem à Tsion, bientôt et de nos jours.

Chabbat Chalom
 

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button
Close
Close