Weekly Torah Portion

Paracha ‘Express : Parachat Emor

L'Eternel dit à Moché :”Parle aux prêtres, fils d'Aaron, et dis-leur :”Nul ne doit se souiller parmi Son peuple, si ce n'est pour son parent la plus proche”.

Le verset s’adresse spécifiquement aux Cohanim pour leur enjoindre  les ordres les  concernant.
Le verbe “Emor” vient signifier l’idée suivante : “Dis aux prêtres, à chacun d'entre eux qu'ils doivent veiller à la sainteté de la famille en mettant chacun en garde contre l'impureté rituelle.
 Ce service des Cohanim devait s'effectuer dans le silence “Bela'hach“.

Le Ramban nous explique : “La pureté rituelle constitue, en effet, l'apport personnel des Cohanim et leur confère une dignité permanente, indépendante de leur titre de noblesse héréditaire qui les habilitent à l'exercice de leur fonction sacrée.
La Torah nous enseigne que la” souillure” est contractée au contact direct ou indirect avec un cadavre.

Le Rabbi de Loubavitch nous enseigne,  “Aujourd’hui, l'homme se trouve profondément dans la “Touma” l'impureté, et il est alors capable de faire des choses interdites. Il ne peut analyser clairement les dangers et s'écarter du mal.
Les désirs et pulsions entrainées par la “Néfech Habéhémit“, l’instinct animal se trouvant en chaque homme, fonctionne met tout en œuvre pour le faire trébucher.
En comprenant cela,  en particulier par la  “Hitbonénout” c'est-à-dire en observant scrupuleusement ce qui nous entoure afin d’éviter les écueils et  en faisant des efforts considérables nous parviendrons  à nous écarter du mal. Nous arriverons ainsi à faire en sorte que notre âme ‘’animale’’ serve notre âme ‘’divine’’.

Lors de la sortie d’Egypte, les enfants d’Israël se trouvaient au quarante-neuvième degré d’impureté. Ils étaient alors au plus bas. Il fallait qu’Hachem Lui-même intervienne et les fasse sortir et les libère.
Nos Sages nous disent :
יפה שעה של תשובה בעולם הזה מכל חיי העולם הבא
‘’Une heure de Téchouva en ce monde vaut mieux que l’éternité du monde futur’’

Nous nous trouvons actuellement en pleine période du ‘Omer. Au cinquantième jour, nous avons reçu la Torah. Ainsi la préparation que nous effectuons en ces jours sont importants pour progresser dans nos “Midot”, pour améliorer nos traits de caractère. Nous arriverons alors à Chavouot munis de tout le travail accompli sur nos Midot en particulier, nous devons faire attention à l’amour du prochain.

D'ailleurs, disent Nos Sages, si l’on veut s'avoir si nous éprouvons un véritable amour pour Hachem nous devons voir combien d’efforts nous sommes prêts à faire pour aider notre prochain, les enfants d’Hachem.  

Chabbat Chalom
Révital Tsadok
 

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close