Articles

Pourquoi accomplissons-nous les Mitsvot ?

Dans le Talmud, on nous rapporte l’histoire du roi Chlomo auquel fut dévoilé la raison de deux commandements divins : ne pas multiplier le nombre de femmes afin qu’elles ne détournent pas le cœur du roi et ne pas multiplier l’acquisition de chevaux afin de ne pas en arriver à ramener le peuple en Egypte pour faire fructifier le commerce de chevaux. Chlomo pensait, de par sa profonde sagesse, pouvoir faire fi de ces indications et passer outre ces recommandations divines. Hélas, dans sa vieillesse, ses épouses eurent une mauvaise influence sur lui et les textes rapportent qu’à l’époque du roi Chlomo, un char sortit d’Egypte… Voilà pourquoi, en fait,  la plupart des Mitsvot n’ont pas d’explication.

Néanmoins, de nombreux Sages à travers les époques ont cherché à expliquer les Mitsvot et à découvrir leur sens. Leur objectif en agissant de la sorte était de parvenir à trouver une approche intellectuelle et logique afin que leur application soit plus facile et plus aisée pour tout le monde. Les raisons apportées par les Sages étant le fruit d’une recherche humaine et, non explicitement écrites dans la Torah elle-même, ils n’ont pas craint que le peuple ne trébuche comme le roi Chlomo qui en avait compris les raisons divines.

Le Rav Aharon Halévi dans le Séfer Ha’hinoukh déclare que les Mitsvot sont bénéfiques pour l’homme. Malgré le fait que certaines Mitsvot soient très difficiles à comprendre et que parfois le Rav ne soit pas parvenu à leur donner une raison logique, il a néanmoins cherché par tous les moyens à démontrer les vertus et l’utilité de ces Mitsvot pour l’homme. Selon le Rav, le bénéfice en revient entièrement à l’homme qui accomplit les Mitsvot et non pas au Créateur qui les a ordonnées.

L’homme doit donc aspirer à accomplir les Mitsvot pour leur valeur intrinsèque et pour accomplir la volonté du Créateur du monde. En aucun cas nous ne devons les réaliser pour le salaire qu’elles peuvent nous apporter. Il est évident que les accomplir nous apportera les bienfaits qui y sont liés, mais cela ne doit pas être notre seul objectif.

En revanche, atteindre ce degré d’accomplissement des Mitsvot ne peut se faire en un seul jour. Et nos Sages de nous dire : ‘’L’homme doit toujours accomplir les Mitsvot même s’il agit par intérêt’’. Personne n’est parfait : nous sommes d’abord attirés par ce que peut nous apporter le respect de la Torah puis, petit à petit, en grandissant, en évoluant et en étudiant, on découvre et l’on s’émerveille de la grandeur du Saint-béni-soit-Il et l’on parvient alors à accomplir Ses commandements pour ce qu’ils sont et emplis de crainte du Ciel.
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close