Articles

Roch Hachana 5780/2019 : Tout ce qu’il faut savoir

Nous fêtons Roch Hachana le 1er et le 2 Tichri, deux jours formant un tout, comme un seul jour. Ce jour est le jour du jugement pour l’humanité. En cette sainte journée, le Créateur passe en revue toutes Ses créatures et décide de quelle façon se passera leur année à venir.
Le 1er Tichri 5780 (30 Septembre et 1er Octobre 2019) nous fêtons donc la nouvelles année juive où nous marquons, entre autre, la 5780ème année de la création de l’Homme par D.

Dimanche soir, il faut allumer les bougies de Yom Tov et réciter deux bénédictions. La première bénédiction est récitée pour se rendre quitte de l’allumage des bougies de la fête, et la seconde bénédiction est la bénédiction de Chéhéhiyanou. Yom Tov, il est permis de faire passer le feu d’un endroit à un autre, ainsi, nous avons la possibilité d’allumer les bougies de la fête même après le coucher du soleil, mais uniquement à l’aide d’une flamme déjà allumée.

Le second soir, nous allumons les bougies uniquement après la sortie des étoiles et également uniquement à partir d’une flamme déjà existante. Le second soir également nous récitons les deux bénédictions comme au premier soir. Le second soir, on a l’habitude de réserver un fruit nouveau, non consommé à la dernière saison et auquel nous penserons lors de la récitation de la bénédiction de Chéhéhiyanou. On consomme le fruit nouveau lors du repas de fête.

Jour du jugement
En ce jour de Roch Hachana, nous prions pour mériter une bonne vie, une bonne santé, une bonne subsistance etc. Néanmoins, nous ne devons pas oublier que l’essence même de la fête est le jour du couronnement d’Hachem. Nous acceptons en ce jour la royauté divine et nous prions afin que vienne le jour où Hachem régnera sur toute la Terre et où tous reconnaîtront Son Nom.

La Mitsva essentielle de Roch Hachana : Les sonneries du Chofar
Les sonneries du Chofar symbolisent le couronnement d’Hachem.
La Mitsva du Chofar s’accomplit après la prière du matin et ce, les deux jours de fête. C’est une Mitsva importante que l’on ne doit pas manquer.

Lois et coutumes de Roch Hachana
Veille de Roch Hachana : Sélihot et annulation des vœux (Hatarat Nédarim)
La veille de Roch Hachana est donc le dernier jour de l’année du calendrier juif. On a donc l’habitude de multiplier les Sélihot, de faire Téchouva, de donner de l’argent à la Tsédaka. Ces actions ont le pouvoir de modifier les décrets divins.
La veille de Roch Hachana, nous avons également l’habitude de procéder à l’annulation des vœux. Chacun doit, devant trois hommes, demander l’annulation de ses vœux.
Il est rapporté dans les livres saints que c’est une grande Ségoula de jeûner la veille de Roch Hachana depuis le lever du soleil jusque dans l’après-midi. Dans le judaïsme, jeûner revêt une importance toute particulière. Dans certains livres il est rapporté que jeûner permet d’effacer un tiers des fautes que l’homme a accompli durant l’année. Le second tiers s’efface grâce au repentir et le dernier tiers s’efface le jour de Kippour.
 
Tachlikh
L’après-midi du premier jour de Roch Hachana (ou le second jour dans le cas où le premier jour est un Chabbat d’après les Achkénazim) nous nous rendons près d’un point d’eau et nous récitons la prière de Tachlikh qui est une prière pour demander à ‘’envoyer nos fautes vers le fin fond de la mer’’. Certains ont la coutume de remuer les poches de leurs vêtements en signe de séparation d’avec les fautes.

Ne pas dormir en journée
Certains ont l’habitude de ne pas dormir le jour de Roch Hachana d’après les paroles du Talmud de Jérusalem qui dit que celui qui dort le jour de Roch Hachana, verra son mazal, sa ‘’chance’’, son destin dormir également.

Le Séder de Roch Hachana
Lors du repas de fête, nous avons l’habitude de consommer ce que nous appelons les ‘’signes’’ du Séder. Ces signes sont en fait des mets et fruits dont les noms symbolisent une prière particulière.
Les principaux signes du Séder sont les suivants : La pomme trempée dans le miel, la tête de poisson ou de mouton, les dattes, les figues, la grenade, la carotte. Certains ont l’habitude de faire ce Séder lors des deux soirs de fête.         
      
Les prières de Roch Hachana
A Roch Hachana nous avons l’habitude de multiplier nos prières. Ainsi, les prières du matin et de Moussaf sont particulièrement longues, festives et comprennent de nombreux chants liturgiques. Dans ces prières, l’accent est mis sur le couronnement d’Hachem et le jugement divin. On a l’habitude de trouver ces prières dans un livre nommé Ma’hzor.
Dans la prière de Moussaf nous trouvons les Malkhouyot, les Zikhronot et les Chofarot. Ces trois parties de la prière comportent des versets du Tanakh qui expriment ces trois sujets (couronnement, souvenir et Chofar) qui sont l’essence même de la fête.

Avec nos vœux de Chana Tova OuMétouka.
Que cette année soit une année de délivrance et de construction de notre saint Beth Hamikdach, une année où nous nous rapprocherons d’Hcahem notre Créateur et où nous accomplirons Sa volonté, Amen.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close