Articles

TERRORISME : Accusé de tentative de meurtre, 30 ans de prison

Le tribunal militaire d'Ofer a condamné hier un terroriste palestinien âgé de 30 ans qui avait tenté de commettre une attaque à l'arme blanche au carrefour Gouch Etsion en 2016. La comdamnation s'élève à 30 ans de prison et 258 000 NIS de dommages. Au cours de l'attaque, le major-général Eliav Gelman, grièvement blessé par l'un des combattants, a été tué et est décédé quelques heures plus tard. 

En Octobre dernier, le tribunal a accusé le terroriste d'homicide volontaire sans préméditation alors que l'un des trois juges composant le tribunal avait défini cet acte comme un véritable assassinat. Dans le jugement il est mentionné qu'il n'est pas possible de savoir si le terroriste est arrivé sur les lieux déjà avec l'intention de commettre son acte. On ne peut déterminer les causes psychologiques réelles afin de déposer une comdamnation homicide volontaire avec préméditation.'' Suite à cela, l'avocat général des armées a demandé à faire appel de cette décision afin d'exiger une comdamnation pour meurtre avec préméditation. 

À la lumière de cette décision, la famille Gelman a décidé de boycotter la prochaine audience du procès et a déclaré qu '”il est choquant de penser qu'un ennemi, montrant un tel exemple aux terroristes, ne reçoive qu'une comdamnation légère pour son acte et qu'il ne lui soit pas appliqué la peine de mort.''

L'avocat Haim Bleikher, de l'organisation Honénou, qui représente la famille Gelman, a répondu : “Aussi surprenant que cela puiss paraître, la sentence a été prononcée le jour anniversaire de la mort d'Eliav. Le système de justice militaire doit faire l’objet d’une profonde enquête. Quelle position adopte donc la justice militaire dans la lutte contre le terrorisme ?''

Pour rappeler les faits, au cours de l'attaque, Gelman se trouvait à l'auto-stop au carrefour Gouh Etsion, lorsque le terroriste s'est approché de l'endroit où il se trouvait. Le terroriste a éveillé les soupçons des soldats se trouvant sur place et il s'est alors mis à courir vers la station d'auto-stop dégainant un couteau. À ce moment-là, Gelman a tiré son propre revolver et s'est efforcé de neutraliser le terroriste, mais a été mortellement blessé par une balle tirée par l'un des soldats qui tentait également d'arrêter le terroriste. Il a été immédiatement conduit à l'hôpital, où il est décédé des suites de sa blessure. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Back to top button
Close
Close