AssimilationJudaismTeshuva Personal StoriesTeshuvah World

ACTIVITES HIDABROUT: Assimilation DEPARTEMENT “CAPTIVES” 694 CAS DE RISQUES D’ASSIMILATION SUIVIS JUSQU’À PRESENT DONT 60 LE MOIS DERNIER

Assimilation
DEPARTEMENT “CAPTIVES
694 CAS DE RISQUES D'ASSIMILATION SUIVIS JUSQU'À PRESENT DONT 60 LE MOIS DERNIER
                ***************
UN INSTANT AVANT LE POINT DE NON RETOUR- INTERVENTION DE HIDABROUT.
M. habite à proximité de Jérusalem. Elle raconte dans un monologue personnel ses doutes, les épreuves traversées puis surmontées grâce au soutien de la section “Captives” de Hidabrout.
 

Mon histoire commence lors des dernières vacances d'été. Toute l'année j'ai été accaparée dans mes études en vue de l'obtention de mon diplôme.
Je profitais des vacances d'été pour gagner enfin quelques sous et j'ai commencé à travailler comme caissière dans le supermarché à côté de chez moi.
Je suis une jeune femme pratiquante, mariée avec la tête couverte, mère d'une petite fille. Tout le personnel du supermarché connaissait ces détails sur ma vie, et il n'y avait aucune raison que cela me préoccupe. Mais dans le cadre de mon travail j'étais quelque peu tenue à avoir des échanges avec mes collègues. Parmi eux il y avait beaucoup d'arabes ; et avec certains je devais quelquefois converser longuement dans le cadre de ma fonction, tandis que d'autres n'avaient aucun lien professionnel avec moi.
Dès le début de mon travail, je compris qu'un des employés arabes essayait de se rapprocher de moi. Il tentait des regards complices, me dévisageait avec insistance. Il essaya même de m'aborder – durant la pause-déjeuner il s'asseyait à côté de moi pour essayer d'entamer un dialogue. Il me posait des questions sur mon mari, me complimentait à tout bout de champs. Et même me suivait sur mon trajet de retour à la maison après le travail. En résumé il me faisait la cour ! Il me confia qu'il était divorcé, et mit tout en œuvre pour tisser un lien avec moi.
J'essayai de lui expliquer que j'étais mariée, et lui faire comprendre que son comportement était incongru, mais sans succès. Et en réalité je n'étais pas assez ferme. Je vivais une crise familiale à cette époque et traversait une dépression qui me rendaient vulnérable. Les discussions avec l'arabe comblèrent apparemment un manque affectif. Je savais que c'était très mal, je savais pertinemment qu'il était interdit de laisser un lien se créer de quelque nature qu'il soit, mais malgré tout j'en éprouvais un malaise. Aujourd'hui j'ai compris que ces tentatives de séduction peuvent générer chez une femme toutes sortes d'idées imaginaires déstabilisantes qui vont affaiblir son système de valeurs et ses principes pour la transporter vers un univers imaginaire et dangereux.
Quand je me suis rendue compte que j'hésitais véritablement et pensait à un lien avec lui ; je décidai de demander de l'aide. Je savais que l'organisation Hidabrout s'occupait beaucoup des problèmes d'assimilation et décidai de rentrer dans leur site. L'élément qui me frappa le plus était leur invitation à appeler à tout sujet et à toute heure.
J'appelai.
 
Ils m'ont sauvé du précipice. J'ai parlé à une femme exceptionnelle. Je lui expliquai que je ne savais pas pourquoi j'avais appelé- je ne suis pas mariée à un arabe ou cherche à ce qu'on vienne me délivrer d'un village…je suis en tout et pour tout en léger conflit intérieur. Elle m'a réconforté, encouragé, soutenu ; elle a souligné le bien-fondé de ma démarche et m'a promis de m'aider en tout point.
 
C'est elle-même qui appela cet arabe et lui parla à bâtons rompus alors que j'écoutais sur une autre ligne le contenu de leur échange. Une véritable douche froide ! Édifiant!
Je compris en un seul instant tout le mensonge dissimulé dans les idées imaginaires et autre illusions à propos des arabes et en particulier en ce qui concerne leurs tentatives de séduction des femmes…
Durant leur discussion il prit peur  et reconnut qu'il était marié avec enfants,  et que son “manège” fonctionnait  avec de nombreuses femmes… 
Je compris également combien ils sont peureux et frileux devant une personnalité forte qui ne les craint pas et sait sonder leur véritable nature. Suite à la peur engendrée par cette discussion il promit de ne plus s'approcher de là où il ne fallait pas…et il fut averti qu'il serait surveillé et que cela pourrait lui coûter cher… De plus elle contacta la direction du supermarché où je travaillais et tout ce qui concernait cet employé fut examiné et il reçut un avertissement.
Elle expliqua que c'était le mode opératoire courant des arabes : ils racontent qu'ils sont célibataires ou divorcés, se mettent en “chasse” d'une femme juive pour qu'elle s'attache à eux …puis ils recommencent avec la victime suivante…
 
L'intervention au supermarché fut accomplie avec la plus grande discrétion et sans mentionner mon nom. Elle fut efficace et l'employé arabe cessa dès lors de chercher à m'aborder ainsi que apparemment toutes ses autres “victimes” avouées ; sans même qu'il ne sache que j'étais la personne à l'origine de la plainte. Mais qui sait quand il va à nouveau “frapper״???
 
Hidabrout m'a sauvé de la déchéance  et de l'abîme.
Telle  un conducteur de voiture les yeux rivés vers le ciel qui ne se rend même pas compte du danger imminent en face de lui, jusqu'à ce qu'au dernier moment quelqu'un le sorte de sa rêverie pour qu'il puisse freiner puissamment  et sauver sa vie Grâce à D.
Qui sait ce qui se serait passé si on ne m'avait pas réveillée – si je n'avais pas reçu ce coup de frein puissant, cet électrochoc salvateur??
C'est grâce au soutien des femmes méritantes d'Hidabrout que je trouvai la force et le courage de franchir l'étape suivante dans mon sauvetage: l'abandon de ce travail.
 
Durant toute cette période je me suis  documentée à ce sujet sur Internet et j'ai découvert que dans la majorité des cas où un arabe cherchait à tisser des liens avec une femme juive; c'est la juive qui quittait ensuite son travail  de son plein gré ou suite à un renvoi.
Je suis révoltée et choquée de constater que dans notre état juif c'est à moi de quitter mon travail à cause d'un arabe qui me convoite et cherche à me faire trébucher.
Cependant je suis heureuse d'avoir surmonté et dépassé cette épreuve  depuis longtemps.
C'est une histoire qui aurait pu me plonger dans un abime de désespoir.
Je remercie D. pour ses envoyés bienveillants de l'organisation Hidabrout , et pour la force qu'il m'a prodigué de m'éloigner du danger.
 
J'ai repris mes études. Pour les prochaines vacances d’été, je chercherai encore plus forte et plus confiante un autre travail.
 
En cas de problème, ne passez pas à côté de la main tendue qui essaye de vous aider à éviter une erreur tragique.
J'ai agrippé cette main tendue par Hidabrout de mes deux mains et j'ai été sauvée Grâce à D.
Réfléchissez un instant avant de commettre l'irréparable…
 
 Vous connaissez des juifs en relation (attachement- séduction /sentimentale) avec des Goyim ? Vous vivez vous même une relation de cette nature ?
Contactez nous et nous ferons le maximum pour vous aider. Nous vous promettons la plus grande discrétion.
Vous pouvez appeler au tel :
052-95515191
Nom:
Portable:
Mail:
Contenu de la demande:
 
“CAPTIVES”- LE DEPARTEMENT POUR EVITER L'ASSIMILATION
POUR TOUT CONTACT ET COMPTE-RENDU :
Tel: 073-2221333
ou 052-955151
mail:  kalina@htv.co.

 

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Related Articles

Check Also
Close
Back to top button
Close
Close